de Nieuwe opdrachtgevers

les Nouveaux commanditaires

Pierre Berthet – Gouttes flottantes

Commanditaires - Stilteplatform Bornem
Mediateur - Joost Fonteyne
Stiltegebied, Bornem, Belgique, 2011

Le contexte

Une partie de la municipalité de Bornem située sur la rive de l’Escault a été définie comme une zone silencieuse, avec un niveau de bruit inférieur à 40 décibels. Bornem est la deuxième commune belge à pouvoir porter ce label de qualité.

Comment faire la « publicité » d’un quartier calme? Une démarcation physique n’est pas vraiment envisageable, un amalgame de panneaux d’information et de signalisation dans ce contexte n’étant guère approprié. Ainsi, comment laisser cette zone de silence « parler d'elle-même »? Seule une intervention artistique semble pouvoir apporter une solution.

Le groupe de commanditaires

Le groupe de commanditaires est la stilteplatform, un groupe d'une vingtaine de personnes qui se soucient de cette zone de silence. Il s’agit de fonctionnaires de divers services municipaux, mais surtout de résidents de la municipalité intéressés, ayant des antécédents et des âges très différents. Ce groupe très uni collabore depuis quelque temps déjà à des actions de sensibilisation au bruit.

La formulation de la commande

Dès la deuxième réunion avec Les Nouveaux commanditaires, les membres de la stitleplatform se sont tournés vers l’art sonore. Pour faire l'expérience du silence il faut du son. En d’autres termes, l’art sonore peut renforcer le silence tout en accentuant les sons naturels (car le silence n’existe jamais réellement). Le visiteur de la zone de silence doit avoir le choix de mettre ou non le son.

Le médiateur

Joost Fonteyne, spécialiste de l'art sonore, a été nommé par les Nouveaux commanditaires comme médiateur afin de mettre au défi le groupe de réfléchir à ce que l’art pourrait leur apporter à eux et à cette zone silencieuse. Joost montre divers exemples à l'aide d'illustrations. Les critères importants sont affinés par le groupe: le visiteur doit pouvoir choisir d’entendre le son ou non, le travail ne doit pas être statique, il doit pouvoir évoluer au gré du son naturel de la région, changer avec le rythme des jours (matin-soir) et des années (saisons).

Pierre Berthet

En collaboration avec le médiateur Joost Fonteyne, le groupe de commanditaires a sélectionné deux artistes auxquels il souhaitait confier cette mission. Au final, le choix s’est porté sur l’artiste belge Pierre Berthet.

Lors de son premier séjour dans la zone silencieuse, l'artiste se retrouve fasciné par l'eau et les mauvaises herbes (brindilles). Il propose de fabriquer des pyramides de brindilles tressées flottantes dans lesquelles l'eau est pompée, puis déversée par gouttes dans des canettes en métal afin de produire du son. Il choisit comme emplacement pour ses œuvres l’étang du magnifique château d’Ursel. Le service municipal des espaces verts l’assiste dans la vannerie et la construction des pyramides.